dimanche 20 décembre 2015

Répondez à l'appel de l'épagneul breton !



Voilà maintenant presque un mois que le livre-jeu sur lequel je travaille depuis plus d'un an et demi est sorti en librairie. Joie, allégresse et triomphe. Howard - l'Appel de l'épagneul breton est un "livre dont vous êtes le héros" scénarisé, écrit et illustré par mézigue, paru aux Éditions Hybris et qui se veut être un clin d’œil autant qu'un hommage aux livres-jeu de mon enfance ainsi qu'à l'époque bénie où ils faisaient fureur. Le temps béni des baladeurs Walkman, des chouchous dans les cheveux et des casquettes de baseball : les sacro-saintes années 1990. Amen.


Howard - l'Appel de l'épagneul breton
Prix public TTC : 17€

ISBN : 978-2-9541061-7-5
EAN : 9782954106175
Disponible sur le site des Éditions Hybris ainsi que dans les plus excellentes des librairies, les autres ne me méritent pas.


Click here for English translation

mardi 17 novembre 2015

Eros et Thanatos

Le mois de novembre a succédé au mois d'octobre, encore plus pourri que tout ce que j'aurais pu imaginer, même selon les standards déjà merdiques des mois de novembre habituels. À la différence que cette fois-ci ce n'est pas vraiment lié au temps. Je ne m'étendrai pas là-dessus, d'autres le font à ma place et peut-être mieux que moi, je n'en ai ni l'envie ni réellement la force, tout le monde sait de quoi je parle et ceux qui ne le savent pas, ceux-là ont bien de la chance. Je reviens donc à mon blog parce que la vie continue et que rien ne changera ce simple fait-là.
Passons aux bonnes nouvelles de ce mois-ci, il y en a quand même : le prochain numéro de Parlez-moi d'Amour sortira tout bientôt et sera disponible sur notre stand à l'Autre Salon de Colmar ainsi qu'au festival BD Boum de Blois les 21 et 22 novembre prochains. Ce dernier numéro, huitième de la série, a pour thème "La Divine Comédie" et promet d'être rempli de chouettes cochonneries. Je vous poste déjà ma propre participation à ce numéro-là, restez à l'affût pour ne rien rater de cette sortie imminente et surtout n'oubliez pas : "Le seul véritable antidote à l'angoisse qu'engendre chez l'homme la connaissance de sa mort inéluctable, c'est la joie érotique." (Gilles Néret, Erotica Universalis)


Click here for English translation






jeudi 1 octobre 2015

Inktober 2015

Le mois d'octobre, c'est tout pourri, l'été est fini, il y a le froid, la boue et la pluie, mais il y a aussi l'Inktober alors ça fait au moins une bonne raison de ne pas déprimer tout de suite, attendez novembre pour ça. Pour ceux qui ne connaissent pas - ça arrive même à des gens très bien -, l'Inktober, c'est un défi que l'illustrateur Jake Parker s'est lancé à lui-même en 2009 afin d'améliorer sa maîtrise du dessin et de l'encre tout en se forgeant de bonnes habitudes. L'idée s'est rapidement propagée grâce à notre ami l'internet : chaque année, en octobre, les gribouilleurs du monde entier sont invités à produire un dessin à l'encre par jour et à le poster sur internet avec le hashtag #inktober. Je connaissais la chose depuis le début mais cette année sera celle de ma première participation et comme j'aime bien les chimères et les monstres, vous allez en bouffer tout le mois. Je les posterai chaque jour sur ce même article que j'éditerai afin de ne pas surcharger mon blog avec 31 articles consécutifs d'un coup.

Click here for English translation



Inktober - Day 1
Inktober - Day 2

Inktober - Day 3
Inktober - Day 4

Inktober - Day 5
Inktober - Day 6
Inktober - Day 7

Inktober - Day 8





Inktober - Day 9
Inktober - Day 10

Inktober - Day 11
Inktober - Day 12
Inktober - Day 13
Inktober - Day 14
Inktober - Day 15
Inktober - Day 16
Inktober - Day 17
Inktober - Day 18
Inktober - Day 19
Inktober - Day 20
Inktober - Day 21
Inktober - Day 22
Inktober - Day 23

Inktober - Day 24
Inktober - Day 25
Inktober - Day 26
Inktober - Day 27
Inktober - Day 28
Inktober - Day 29
Inktober - Day 30
Inktober - Day 31

vendredi 7 août 2015

La case la plus copiée du monde

Aujourd'hui, un peu de culture. Ça fait maintenant plus d'un an que je travaille sur mon prochain livre dont je ne vous parle que très peu car j'ai le don de ménager mon suspense : je ne vous en parlerai donc pas plus cette fois-ci. Sachez seulement que ce travail me prenant correctement la tête, j'ai tendance à m'éparpiller plus que de raison. Je me motive soudain pour des illustrations que je n'ai ni le temps ni vraiment besoin de faire. Aujourd'hui donc, je me penche sur Paul Cuvelier (1923-1978).
Cuvelier était un peintre, dessinateur et scénariste belge de bande dessinée. Le bonhomme est surtout connu pour ses œuvres érotiques, c'est un peu le Manara belge, mais il était aussi un peintre prolifique et, qu'on aime ou pas son style très classique, il reste un excellent dessinateur et anatomiste. Paul Cuvelier, c'est donc ça et ça aussi, mais c'est également ça.
Mais j'entends d'ici vos insupportables petites voix nasillardes s'élever dans un trépignement d'impatience bien légitime : "Pourquoi nous raconte-t-il ça ?", vous demandez-vous, déconcertés. C'est tout simple. S'il est surtout connu pour ses illustrations érotiques plus que pour ses peintures, Paul Cuvelier détient aussi un fantastique record, unique dans le monde de la bande dessinée : celui de la case la plus recopiée au monde. Je vous laisse aller lire ce charmant petit article accompagné d'une foule d'exemples afin de comprendre ce que je veux dire. En attendant, tout à mon éparpillement, j'ai décidé que je me devais, moi aussi, de copier cette fameuse case de Cuvelier. Y'a pas de raison. Je m'y suis donc mis et pour ceux que ça intéresse, j'ai poussé le vice jusqu'à inclure ce plagiat honteux à ma boutique afin que chacun d'entre vous puisse s'acheter sa propre petite copie de Cuvelier. On aura qu'à dire que c'est un hommage, ça allège la conscience.
Et j'ai appelé cette image "La Chute", parce que ça fait bien.

Click here for English translation





mardi 16 juin 2015

Exposition à l'Espace Tapirulan à Crémone et sortie de l'artbook ROCK MOTEL

Une bien belle journée s'annonce aujourd'hui. En effet, le projet ROCK MOTEL dont je vous parlais il y a quelques temps a enfin abouti. Une exposition inaugurale a été organisée pour l'occasion, à Crémone, par l'association culturelle Tapirulan. Le vernissage a eu lieu il y a trois jours, ce fut une débauche sans nom, il y avait du vin, des chips, des jeunes filles courtement vêtues et toute une sélection de drogues récréatives.
L'exposition restera en place jusqu'au 3 juillet prochain à l'Espace Tapirulan, au numéro 22 du Corso Venti Settembre à Crémone, en Lombardie (c'est en Italie, tas d'incultes). Certes, ça peut faire loin pour plusieurs d'entre vous mais n'ayez crainte : l'exposition devrait se déplacer à Paris en septembre 2015.
Pour le moment, je vous montre enfin dans son entièreté l'image que j'ai faite pour l'artbook en question.
Enfin, en cliquant juste ici, vous pourrez voir les photos prises lors du vernissage de l'expo à Crémone, les yeux attentifs pourront y retrouver ma propre image ainsi que celle de mon fier copain Vuftin.

Click here for English translation




vendredi 10 avril 2015

Rock Motel

Il y a environ deux mois, j'ai reçu un appel à participation de la part de SQUAME, une association créée dans le but de développer et de promouvoir les travaux d'artistes internationaux à travers des éditions d'art et des expositions. Une bien noble tâche. Les bougres, voyant mes images circuler sur internet, ont été pris du besoin irrépressible d'ajouter une dose de mon talent à leur prochain ouvrage. On les comprend. C'est ainsi que je fus contacté pour participer à leur prochain projet : ROCK MOTEL.

ROCK MOTEL est un artbook de 144 pages couleur auquel participent plus de soixante artistes internationaux, dont mézigue.
Le livre se veut un hommage aux plus grandes figures du rock. Plusieurs personnalités de l'Histoire du rock y sont représentées, d'Elvis Presley aux Black Keys en passant par David Bowie, Nick Cave, Metallica, Elliott Smith, Janis Joplin ou encore Jack White. Comme d'habitude avec ce genre de sélection, il y a du très bon et du vaguement caca.
Chaque participant s'est vu attribuer une rock-star à illustrer, la seule contrainte étant de représenter le musicien dans une chambre de motel, le Rock Motel. Ingénieux, comme on voit.
En cliquant sur ce lien, vous accéderez directement au blog dédié à l'artbook.

Le projet est financé par une campagne de crowdfunding, ce qui veut dire qu'on a besoin de vous, ou plus précisément de votre argent.
La campagne est actuellement en cours et durera jusqu'au 15 mai prochain, chaque petite aide est fondamentale pour arriver à soutenir les frais d'impression du livre, le reste servira à nous acheter  boire. N'hésitez pas à faire tourner le lien auprès de vos contacts les plus riches, vous aurez en échange ma gratitude éternelle chaque jour renouvelée.
La page du crowdfunding est ici : http://fr.ulule.com/rock-motel/

Click here for English translation




Quant à moi, je n'ai pour l'instant pas encore le droit de vous montrer mon illustration en entier, il est trop tôt pour ça, alors en voici un détail pour calmer votre impatience. Celui qui reconnaîtra le musicien que j'ai dessiné gagnera un bisou.

Click here for English translation



lundi 9 mars 2015

La boutique de Frieda !

Incroyable mais vrai : la boutique en ligne associée au blog est enfin disponible et fonctionnelle. Un nouvel onglet a été ajouté juste sous la bannière, au-dessus des articles, et cliquer dessus vous transportera immédiatement dans un paradis de bon goût, d'encre à l'eau et d'estampes exquises.
Cliquez juste ici pour accéder à ce ravissement des yeux.
Pour célébrer comme il se doit ce nouveau pas vers la richesse, je me suis fendu d'une gravure inspiré de True Detective. Ceux qui ne connaissent pas encore cette série ont raté leur vie.

Click here for English translation





jeudi 26 février 2015

Double dose de Sirin

Cette semaine, la merveilleuse Tiffanie Uldry est venue me piquer mon matériel de gravure. Non contente de me dépouiller des outils de mon labeur, elle a en plus eu l'effronterie de pondre un tirage presque aussi magnifique que les miens, comme ça, sans prévenir.
Elle et moi avons chacun accouché d'une Sirin, créature tout droit sortie - surprise - de la mythologie russe.
Pour voir la version gravée de Tiffanie, que les observateurs attentifs auront déjà aperçue sur une des photos de cet article-ci, cliquez juste là.

Click here for English translation






dimanche 8 février 2015

Adiós muchachos, compañeros de mi vida

La semaine passée, j'ai enfin fait ce dont je parlais depuis longtemps déjà et je me suis remis au tango. Ça faisait environ trois siècles et demi que je ne l'avais plus dansé et je peux dire sans crainte d'exagérer que j'ai drôlement rouillé. En attendant de retrouver toute la vigueur de mes jeunes années, je bosse en écoutant Pugliese, le tonton de tous les tontons.

Click here for English translation


mercredi 4 février 2015

Parlez-moi d'Amour harcelé par la presse à scandale




En novembre dernier, pour la sortie du septième numéro de Parlez-moi d'Amour, l'excellent Vuftin et moi-même sommes allés à Colmar pour participer à l'Autre Salon. Ce fut un enchantement de tous les sens, il y avait de la bière, des petits fours, des danseuses entièrement nues et quelques publications intéressantes. À cette occasion, nous y avions été interviewés par les organisatrices du salon, toutes deux en émoi devant tant de charisme.

Click here for English translation