samedi 23 septembre 2017

Jour 9398 : où l'on apprend que je suis érudit, sensuel
et exigeant - et c'est pas moi qui le dis

J'ai, il y a quelques jours, pris le temps de répondre à une interview. Les gens célèbres font ça, les gens extrêmement doués aussi, il était temps que je m'y mette. L'interview est publiée sur l'excellent blog Flamberge et belladone, et j'engage tous ceux qui n'auraient pas l'heur de le connaître à combler immédiatement cette terrible lacune.
Quant à moi, j'ai beaucoup aimé répondre aux questions de Mahaut, l'exquise chroniqueuse, toujours pertinente, diablement érudite et jamais flagorneuse, malgré tous les chouettes compliments dont elle m'a accablé.

L'interview est visible en cliquant précisément ici.

Click here for English translation









lundi 18 septembre 2017

Contorsionudiste (titre nul)

J'ai enfin pris le temps de tirer la xylogravure pondue il y a presque trois semaines. Le résultat me laisse perplexe, moins catastrophique que ce que je craignais en encrant ma planche (le bois, ça boit l'encre, encore une chose que j'avais eu le plaisir d'oublier avec le lino), mais malgré tout très différent de ce que j'imaginais. Je suppose qu'il était vain d'espérer un tirage parfait dès la première tentative, il ne me reste plus qu'à faire d'autres impressions, à nettoyer tout ça un peu mieux et à fixer un prix.


Click here for English translation




La gravure terminée.
Admirez la précision du cadrage,
l'image est merveilleusement centrée.
La plaque après un premier tirage.
Elle ne sera plus jamais la même.



samedi 2 septembre 2017

Japon

Surprise aujourd'hui en allumant mon ordinateur : le mouchard de mon blog, qui m'abreuve quotidiennement de maintes données inutiles - et donc passionnantes - à propos du trafic sur mes pages, m'apprend qu'un visiteur est arrivé ici en se connectant depuis le Japon. J'étais habitué à recevoir des visites depuis plusieurs pays d'Europe, mais ceci est une grande première. J'aimerais beaucoup savoir ce qui a bien pu t'amener ici, ô toi mystérieux Japonais. Si d'aventure tu lisais ces lignes et que tu les comprenais, sache que ta visite me ravit. Je pressens le début d'une merveilleuse amitié entre nous.

Click here for English translation